• La Lozère, une formidable Terre de Miels...

  • La Lozère, une formidable Terre de Miels...

  • La Lozère, une formidable Terre de Miels...

  • La Lozère, une formidable Terre de Miels...

  • La Lozère, une formidable Terre de Miels...

  • La Lozère, une formidable Terre de Miels...

  • La Lozère, une formidable Terre de Miels...

  • La Lozère, une formidable Terre de Miels...

  • La Lozère, une formidable Terre de Miels...

Newsletter du syndicat apicole de Lozère

Une palette de miels issue d’une flore variée...



L’apiculture propose différents types de miels d’origine, de saveur et d’aspect très variés. Chaque miel a ses particularités en fonction des plantes qui ont été butinées : couleur, arômes, texture lors de la cristallisation...

Miel monofloral ou "toutes fleurs" ?

Parmi tous les miels, on peut déjà distinguer 2 grandes catégories de miels : les miels polyfloraux également appelés "toutes fleurs",  "multifloraux" ou "mille fleurs", résultant de la récolte des abeilles sur plusieurs espèces florales, sans prédominance de l’une d’entre elles et les miels monofloraux qui proviennent de façon prédominante d’une seule espèce florale, dont l’arôme et le goût sont tout à fait spécifique.

Pour valoriser leur spécificité et permettre au consommateur de reconnaître le caractère dominant des miels polyfloraux, les apiculteurs indiquent de manière plus ou moins précise leur origine géographique. Celle-ci correspond soit à l'aire de production (région, département, massifs...), soit à un type de paysage faisant référence à une flore identifiée (miel de montagne, miel de causse...) soit à une saison (miel de printemps, d’été..).

Comme leur nom l'indique, les miels monofloraux sont en principe issus d'une seule variété florale, mais il est dans la pratique impossible de certifier que les abeilles ont bien butiné le nectar de cette seule et unique variété à 100% ! On considère qu'un miel est monofloral s'il a une dominante marquée (à plus de50%).


Couleur, goût... chaque miel est unique !

Des fleurs butinées découle également la couleur ...Les miels d'acacia,
de trèfle sont de couleur claire, le miel de pissenlit de couleur dorée,
les miels de châtaignier, bruyère sont de couleur plus sombre.

A chaque miel également sont attachés des arômes particuliers et des
caractéristiques physico-chimiques notamment la composition en sucres,
la conductivité et le degré d'hygrométrie. Ces paramètres croisés avec la
dégustation du miel et une analyse pollinique permettent de déterminer
l'origine florale d'un miel


  
La flore spécifique de chacune des régions de Lozère permet de donner naissance à des miels de qualité, aux arômes et aux saveurs fort différents, récoltés avec passion par des apiculteurs expérimentés.



Ce sont des miels clairs,
très floraux, appréciés
des amateurs de
saveurs douces.

Flore : trèfle, framboisier, aubépine, pissenlit, épilobe, ronce... et autres plantes sauvages.
Ce sont des miels
ambrés aux arômes
et aux saveurs
soutenus.

Flore : serpolet, aubépine, lotier, sainfoin, mélilot, sauge... et autres plantes sauvages.
Ce sont des miels de
couleur sombre, aux
arômes puissants et
aux saveurs corsées.

Flore : châtaignier, ronce, bruyère, épilobe, serpolet... et autres plantes sauvages.




En Lozère, vous pourrez aussi découvrir des miels aussi rares que le miel de sapin, de framboisier, de pissenlit, de ronce, de bruyère blanche ou de bruyère callune. Mais ces miellées monoflorales dépendent, pour une large part, des conditions climatiques et leur production s’avère quelque fois aléatoire.

Liquide ou crémeux ? A chacun sa préférence !

A peine récolté le miel est à l’état liquide ; il se cristallisera tôt ou tard spontanément. Cette cristallisation sera plus ou moins rapide et plus ou moins fine selon la composition en sucres du miel et au rapport entre ces sucres. Par exemple, un miel de bruyère blanche cristallise en deux ou trois jours, tandis qu'un miel de châtaignier cristallise au bout de plusieurs mois. Dans le cas de miels polyfloraux, on pourra observer la cristallisation successive des miels présents dans le mélange.
Conseil : à chacun de choisir selon son mode de consommation !  Le miel liquide est plus aisé à doser, le miel cristallisé est plus adapté à être enduit (à tartiner). Pour retrouver un miel liquide il suffit de le réchauffer doucement au-bain marie ou sur un radiateur !



Newsletter du syndicat apicole de Lozère

Syndicat Apicole de Lozère    chez Michel MARTIN, Trésorier - 48330 St Etienne Vallée Française  |  04.66.45.71.69  |  Mentions légales & Crédits