• La Lozère, une formidable Terre de Miels...

  • La Lozère, une formidable Terre de Miels...

  • La Lozère, une formidable Terre de Miels...

  • La Lozère, une formidable Terre de Miels...

  • La Lozère, une formidable Terre de Miels...

  • La Lozère, une formidable Terre de Miels...

  • La Lozère, une formidable Terre de Miels...

  • La Lozère, une formidable Terre de Miels...

  • La Lozère, une formidable Terre de Miels...

Newsletter du syndicat apicole de Lozère

Un département authentique à la nature préservée



Blottie au sud du Massif Central et s’ouvrant sur la Méditerranée, la Lozère bénéficie d’une nature totalement préservée, façonnée et animée par une présence humaine très ancienne. Avec une altitude moyenne la plus élevée de France, ce département montagnard abrite encore une biodiversité riche, mais rare et fragile...


Des atouts pour la nature :


• Altitude moyenne : 1000 mètres
• Superficie du département : 5168 km2
• Population : 78 000 habitants soit 14 habitants au km2 (la plus basse de France)
6 communes de plus de 2000 habitants rassemblent 43% de la population


De par sa diversité paysagère, la Lozère est une terre de contraste : garrigue et maquis typiquement méditerranéens dans les vallées, pins et hêtres en montagne, les paysages, à la fois luxuriants et déshérités, très sauvages, sont une parfaite illustration d'un climat tantôt lumineux, tantôt tempétueux...
 

Si l’on suit la division géologique et donc géographique de la Lozère, on retrouve 4 régions naturelles sculptées par le minéral, habillées d'une nature totalement préservée, façonnées et animées par une présence humaine très ancienne : la Margeride, l’Aubrac, les Cévennes et les Causses…

Pays préservé, malgré un climat rude, la Lozère possède une flore très particulière : des fleurs des champs aux arbres en passant par les sous bois, c'est un véritable jardin secret !

De cette flore se dégagent 3 principaux terroirs de miels



• Au Nord : l’AUBRAC & la MARGERIDE


Paysages granitiques, vertes prairies fleuries, ruisseaux à truites, forêts et sous bois où abondent champignons, myrtilles et framboises…
C’est aussi le terroir de la vache Aubrac qui broute l’herbe sur de larges espaces et produit la tomme du célèbre Aligot. Des paysages âpres où, après la rigueur de l’hiver, la nature s’illumine à la fin du printemps et durant un court été. C’est en Margeride qu’est née la légende de la Bête du Gévaudan.








• Au Sud Ouest : les Grands CAUSSES

Plateaux  calcaires d’altitude, creusés d’Avens comme l’Aven Armand et la grotte de Dargilan et coupés de gorges profondes majestueuses comme les gorges du Tarn ou de la Jonte.
De vastes landes à l’herbe rase font le bonheur des brebis qui produisent un lait de qualité pour le fromage de Roquefort. Ici, les vautours réintroduits avec succès il y a une vingtaine d’années planent dans le ciel, les chevaux de Przewalski s’y sont refait une santé et certains ont été réintroduits en Mongolie.







• Au Sud : les CEVENNES

Ces paysages schisteux, tourmentés et escarpés, entrecoupés de longues vallées qui emmènent le visiteur vers la plaine languedocienne sont riches des souvenirs de l’épopée camisarde.
Les châtaigneraies, véritable symbole de ce pays, les troupeaux de chèvres et la production du Pélardon des Cévennes, l’élevage ovin, la production fruitière et le maraîchage permettent le maintien d’une agriculture familiale diversifiée.



Newsletter du syndicat apicole de Lozère

Syndicat Apicole de Lozère    chez Michel MARTIN, Trésorier - 48330 St Etienne Vallée Française  |  04.66.45.71.69  |  Mentions légales & Crédits